LA TURBALLE

 

La Turballe,

digue de Tourlandroux,


*15 juin 1882 : feu fixe blanc sur montants en fer et cabane en tôle peints en blanc,


* 15 avril 1884: un second feu fixe blanc installé au sommet de montants en fer et cabane en tôle. Ce second feu placé devant le précédent, qui fut légèrement déplacé, donnait l'alignement à suivre pour entrer dans le port. Ces deux feux sont éteints lors de l'allumage du suivant.


* 15 septembre 1894 : feu fixe vert dans une cabane métallique sur soubassement en maçonnerie de pierres apparentes,


* 26 juin 1939 : alimentation au propane, la cabane remplacée par une cuve et couronnée d'un feu "tête de bouée" ,


* 23 novembre1945 : rallumage du feu,


* 1951 : feu à éclat vert toutes les 4 secondes sur un réservoir de 800 litres de propane surmonté d'une plate-forme de service peints en blanc

 

La Turballe, jetée de Garlahy,


*15 septembre 1894 : feu fixe à secteurs blanc et rouge sur une tourelle en maçonnerie de pierres de taille des carrières de Pont-Aven de 8,60m de hauteur autorisée par la D.M. du 12 août 1893. Le phare est construit par Gralpois, entrepreneur au Pouliguen. Le feu de Garlahy donnait par le feu du Tourlandroux l'alignement d'entrée dans le port,


* premier avril 1930 : électrification du feu, et nouveau rythme, une occultation toutes les 4 secondes,


* 20 octobre 1938 : feu à 3 occultations toutes les 12 secondes

,
*23 octobre 1945 : rallumage du feu, mais la jetée est prolongée et le feu est déplacé à l'extrémité de la nouvelle jetée achevée en 1958,


* octobre 1958 : feu 4 éclats toutes les 12 secondes sur un pylone normalisé métallique en treillis de 11m de hauteur : "la démolition de la tour de Garlahy n'est pas envisagée au moins actuellement, sa présence ne saurait gêner en aucune manière les navigateurs et elle reste, au contraire, après avoir été découronnées de son feu, un amer utile" , avis aux navigateur du 18 septembre 1958.

Retour liste alphabétique - accueil - situation géographique