SEPT ÎLES

Phare des Sept-Iles,

sur l'extrémité orientale de l'Ile aux Moines,


* premier mai 1835 : feu à éclat long blanc toutes les 3 minutes sur une tour cylindrique de 11m de hauteur construite ente 1832 et 1835. Il ne s'agit donc pas d'une tour de l'ancien monastère occupé au XVème siècle en ces lieux. En 1844 un roufle en bois est construit autour de la tour pour abriter les gardiens.


* 10 septembre 1854: feu fixe blanc varié par des éclats longs blancs toutes les 3 minutes sur une nouvelle tour carrée de 15m de hauteur accolée à la tour cylindrique de 1835. Projet appouvé par décision ministérielle du 9 mai 1853 et travaux adjugés le 2 juillet 1853 au sieur Trouspez. Dans l'ancienne tour est installée le magasin aux huiles et deux chambres pour les gardiens.

En 1893 le feu est désormais gardé par une famille et de nouveaux logement sont construits après la destruction du roufle en bois ; travaux autorisés par la D.M. du 2 mai 1893.


* 3 septembre 1904 : feu lenticulaire plus puissant, 3 éclats blancs toutes les 15 secondes,


le feu est détruit le 4 août 1944 par les troupes allemandes, le phare est reconstruit entre 1949 et 1952,


* 28 juin1952 : feu rétabli avec les mêmes caractéristiques, sur une tour cylindrique en pierres apparentes sur corps de logis selon les plans de l'architecte Auffret,


* avril 1957 : mise en place des aérogénérateurs, les premiers en France.