Feu de Saint-Pierre à 2000 m et au 046° du prédédent,


* 15 juin 1873 : feu directionnel rouge sur une tour carrée en maçonnerie peinte par bandes rouges et blanches, de 35,40m de hauteur. Le bâtiment est construit en pierres de taille et moéllons des carrières locales. Le soubassement, le large voyant supérieur, les chaînes et les encadrements sont en pierres de taille provenant des carrières de Crazanne. Toutes les autres pierres de parement intérieures et extérieures sont en pierres extraites des carrières du Carlot et de Saujon ; enfin pour les maçonneries de remplissage on utilisa des moéllons durs des carrières du Conseil près de Royan.

On ouvre le chantier en même temps que celui du Chay en Septembre 1869. Malgré la guerre avec la Prusse les travaux sont poursuivis en 1870 mais l'entrepreneur ne peut achever le chantier. Une Dm prononce la résiliation et les deux tours sont terminées en régie directe.

Le projet fut rédigé d'après les dessins de Léonce Reynaud par l'ingénieur Lasné sous la direction de l'ingénieur Marchegay.


* 25 novembre 1902 : nouvel appareil lenticulaire et brûleur à l'incandescence par le pétrole,
détruit par les Allemands en 1944,


* 1948 : feu fixe rouge sur un pylone provisoire,

* octobre 1960 : feu directionnel scintillant rouge sur pylone métallique de 39m de hauteur,

* février 1962 : le feu est déplacé sur un nouveau château d'eauà 1800m et au 041° du précédent, à 61 mètres de hauteur.

Retour liste alphabétique - accueil - situation géographique