SAINT-NAZAIRE

Saint-Nazaire, feux de port,



jetée Ouest, extrémité de la jetée,


* 10 septembre 1904 : feu fixe rouge au pétrole sur une tourelle en maçonnerie de 7,75m de hauteur,


* avis aux navigateurs du 25 septembre 1909 : installation d'une cloche,


* 12 août 1911 : au gaz d'huile,


* 15 mai 1924 : électrification du feu,


* 25 octobre1945 : rallumage du feu,


* 1947 : électrification du feu fixe rouge


* 1962 : feu à 4 occultations rouges toutes les 12 secondes et installation d'un vibrateur

jetée Est, extrémité de la jetée,


4 octobre 1907 : feu fixe vert au pétrole sur une tourelle en maçonnerie de 7,75m de hauteur,
* 27 mai 1914 : électrification du feu,
* 1924 : installation d'une cloche,
* 25 octobre1945 : rallumage du feu,
* 1947 : électrification du feu fixe vert,
*1962 : feu à 4 occultations vertes toutes les 12 secondes.

feu du Vieux-Môle,

* premier avril 1834 : feu provisoire au sommet d'un poteau de chêne,
* premier janvier 1836 : feu fixe blanc sur une tourelle cyllindrique en maçonnerie de 5,50m de hauteur. A la base de la tourelle est construit un bâtiment semi-circulaire abritant le marégraphe.
*20 décembre 1883 : nouvel appareil, feu blanc à occultation toutes les 4 secondes.Le feu est éteint en 1904 lors de l'allumage du feu de la jetée Ouest.
* premier janvier 1905 : au sommet de la tourelle exhaussée à 15,40m au foyer,
* 5 jnvier 1915 : électrification du feu par raccordement au secteur,
* 20 août 1932 : nouvel appareil,
En 1941de gros dégâts sont occasionnés par les troupes d'occupation et le 2 avril 1943 les bombardements alliés abiment encore plus sérieusement la construction.
* 25 octobre 1945 : rallumage du feu après des réparations importantes,
* 1947 : remplacement du pétrole par du gaz naturel,
*1948 : électrification du feu, à occultations (2+1) toutes les 12 secondes.