Feux de Saint-Jean-de-Luz, passe d'Illarguita, alignement au 138°,

feu antérieur ou feu de Socoa;

la demande est très ancienne puisque dès mars 1816 l 'inspecteur général Sganzin transmet un document dont une pétition par laquelle les marins-pêcheurs de la commune de Ciboure sollicitent la permission d'établir à leurs frais un phare dans le voisinage de la tour du Socoa .


* 15 octobre 1823 : feu fixe blanc sur un support provisoire en bois,

* 15 mars 1845 : feu fixe blanc sur une tourelle carrée en pignon du corps de logis de 10m de hauteur, à 44m de l 'ancien support,

* 1936: électrification du feu, à occultations (2+1) toutes les 12 secondes, secteurs blanc et rouge,

* feu scintillant secteurs blanc et rouge.

ST JEAN DE LUZ 1860

 

feu postérieur ou feu de Bordagain,

 


* avis du 26 mars 1938 : feu directionnel blanc à occultations (2+1) toutes les 12 secondes, sur un pylone de 10m de hauteur,


* feu directionnel scintillant blanc.

 



Feu d 'alignement au 101°de Saint-Jean-de-Luz, passe de Sainte-Barbe,


feu antérieur, à l 'extrémité de la baie de Saint-Jean-de-Luz sur les hauteurs de Sainte-Barbe,
* premier décembre 1876 : feu directionnel rouge ur une tourelle carrée en maçonnerie triangulaire au sommet. Le feu est en pignon, 3m au foyer,
* 1936 : électrification et feu directionnel rouge à occultations (3+1) toutes les 12 secondes.


feu antérieur, sur les hauteurs de Sainte-Barbe, à 340m et au 101° du précédent,
* premier décembre 1876 : feu directionnel rouge ur une tourelle carrée en maçonnerie triangulaire au sommet. Le feu est en pignon, 10m au foyer.
* 1938 : électrification et feu directionnel rouge à occultations (3+1) toutes les 12 secondes.
Feu de port de Saint-Jean-de-Luz, sur la jetée de Ciboure,
*15 août 1868 : feu fixe rouge sur un candélabre en fonte (type)

ST JEAN DE LUZ 1937

Feux d 'alignement au 151° de Saint-Jean-de-Luz, alignement d 'entrée dans le port,


feu antérieur, sur la digue de Socoa à l 'intérieur du port rive droite de la Nivelle, à 37m en arrière du musoir,


* premier septembre 1870 : feu fixe vert sur une cabane en tôle et montant en fer (type),


15 octobre 1871 : feu fixe vert définitif. les deux feux sont allumés pour signaler la ligne à suivre entre la digue du Socoa et le brise-lame Arthe à l 'entrée de la baie.


* premier septembre 1912: feu directionnel vert, alimenté par le gaz de houille sur les montants en fer à 75m en arrière du musoir,
* 10 décembre 1938 : feu directionnel vert à 2 occultations

toutes les 6 secondes sur une tour carrée blanche en béton armé de 12m de hauteur avec une bande verticale rouge du côté du large. Aujourd'hui bande verticale peinte en vert.


feu postérieur, au fond du port ou tour de Ciboure
* premier septembre 1870 : feu fixe vert sur un échafaud provisoire en bois de 8m de hauteur, à 430m en arrière et au 151° du précédent,
* premier novembre 1872 : feu directionnel vert sur une tour carrée en maçonnerie de 14m de hauteur, à 450m et au 151° du feu antérieur. Une D.M. du 25 février 1870 autorise l 'exécuion immédiate des travaux.

Le projet fut mis en adjudication le 31 mai 1870 et adjugé au sieur Lannès, entrepreneur à Ciboure. La grande tour carrée est établie sur une couche de sable dur rencontré à 1 mètre environ au dessous du sol naturel ; eu égard au poids considérable de la tour et aux difficultés rencontrées tant pour les épuisements que pour retenir le remblai de la route dont on avait du démolir le perré, on préféra, en exécution, faire une plateforme en béton.Par suite, d 'une part d 'un défaut de financement, et d 'autre part de la difficulté de se procurer des pierres de taille d 'Ascain et d 'Angoulême les travaux sont prolongée jusqu'en novembre 1872.
* premier septembre 1912: feu directionnel vert, alimenté par le gaz de houille, mais le feu est trop bas sur l 'eau il faut surélever la tour.
* 10 décembre 1938 : feu directionnel vert à 2 occultations toutes les 6 secondes sur une tour carrée de 25m de hauteur et raie rouge sur l 'alignement.

L 'exhaussement de la tour est confié au célèbre architecte Pavlosky qui utilise l 'ancienne tour comme support du nouveau phare toujours en place. Aujourd 'hui la raie est peinte en vert.