La digue construite par Richelieu lors du siège de La Rochelle, en 1628, coupait la baie perpendiculairement au chenal d’accès au port. Les restes de cette digue se voient aux basses mers et forment deux branches qui partent l’une de la côte Nord, l’autre de la côte Sud et qui s’étendent jusque vers le milieu de la baie en laissant entre leurs extrémités une passe de 100m environ.


La tourelle a été bâtie vers l’extrémité de la branche reliée au côté Nord , à l’emplacement occupé par une balise en bois dont l’installation première devait être très ancienne. Sa base, à 1 mètre au dessus du zéro des cartes marines, est installée sur pilotis. Le fût est tronconique, surmonté d’une corniche et d’un parapet en pierre de taille, et présente une échelle en bronze sur la face Est, un encastrement pour une sonnerie automatique sur la face Ouest.

Les travaux ont été exécutés entre 1861 et 1863.


Le 21 janvier 1914, la tour est détruite après l’abordage d’un chalutier. La reconstruction de la tour est effectuée du 1er août au 15 octobre 1915, sur le socle de l’ancienne tourelle. La nouvelle tour est entièrement en béton.


En mars 1955 un local en béton est construit au sommet de la tour pour abriter un radio-phare, une sirène et les appareils d’un feu allumé le 6 août 1955. Feu 4 clignotements rouges toutes les 12 secondes.


19 avril 1975 feu à éclat vert toutes les 4 secondes

Retour liste alphabétique - accueil - situation géographique