Feux d'alignement au 204° pour accéder au port de port-Vendres qui fait passer à 60m du musoir de la jetée,


feu antérieur, au pied de la Redoute,


* premier mars 1858 : feu fixe blanc sur échafaud en bois de 5m de hauteur,
* 1895 : sur une cabane en tôle et montants en fer (type ),
* feu scintillant blanc.


feu postérieur à 200 m en arrière et au 204° du précédent, au fond du port,


* premier mars 1858 : feu fixe rouge sur maison de gardien,
* premier avril 1885 : feu directionnel blanc


Feux de port de Port-Vendres, sur le fort du Fanal construit sous Vauban,


* un feu aurait été allumé sur la tour construite au XIVème siècle et démolie en 1619, le fortin est recontruit en 1684 mais sans fanal. C'est le marquis d'Albaret, intendant de Perpignan qui propose en 1699 le rétablissement d'un feu dans ce port et Rousselot, directeur des fortifications des places du Roussillon et de Catalogne signe le 28 avril 1699 un " plan et profil de la lanterne du fanal à faire au-dessus de la tour à l'entrée du Portvendre" .


* 1699 : une lanterne est installée sur la tour,


* premier février 1843 : feu fixe blanc sur une tourelle carrée butée par deux contreforts de 18m de hauteur,

*16 novembre 1912 : feu à occultations blanches toutes les 4 secondes,

* 1929 : électrification du feu,
* feu à occultation verte toutes les 4 secondes

PORT VENDRES

FEU DE PORT


Feux du môle, sur le musoir du môle,


* premier avril 1885 : feu fixe rouge sur un échafaudage en fonte surmonté d'une lanterne cylindrique de 16m30 de hauteur. Le feu est réclamé par la Compagnie Générale Transatlantique. Pour éviter les conséquences d'un tassement à prévoir dans les fondations du môle établies simplement sur des blocs artificiels il convenait de prévoir un phare le plus léger possible. L'utilisation du fer pour un tel édifice s'y prêtait. Le mode de construction en maçonnerie fut écarté et les ingénieurs des Ponts et Chaussées, Parlier et Cutzach, décidèrent d'élever le feu et la chambre de veille au sommet d'une charpente métallique composée de 6 montants tubulaires verticaux sur lesquels reposent la chambre de veille puis la lanterne construits par la firme Barbier..


*premier novembre 1906 : nouvel appareil, caractéristique identique, feu permanent,
* feu à 3 occultations rouges.