Phares des Pierres-Noires,


sur la roche de la Grande-Pierre dans la chaussée des Pierres-Noires au Sud de l'île Molène.


Le Projet est approuvé le 2 juillet 1862 et l'approbation ministérielle de construction est signée le 3 mai 1865 pour un total estimé de 325 000 francs-or.

Les travaux sont totalement exécutés en régie car les ingénieurs savent pertinemment qu'aucun entrepreneur ne se risquera à la réalisation de ce genre d'ouvrage.


Une première tentative de construction est effectuée en 1866 sur la roche du Diamant mais il s'avère impossible d'ériger le feu sur cet écueil trop bas sur l'eau et de diamètre trop réduit. La D.M. du 29 juin1867 approuve ce déplacement.


- premier 1872 : feu à éclats rouges toutes les10 secondes au sommet d'une tour cylindrique en maçonnerie de pierres de taille de 28m de hauteur


PIERRES NOIRES

Nicolas Kerfriden, Jules Connan et Etienne Wimmel les 3 premiers gardiens nommés,


- 20 septembre 1903 : nouveau brûleur , feu à éclat rouge toutes les 5 secondes,
- 1912 : trompette de brûme,
- août 1924 : blanchiement de la tour,
- décembre 1924 à janvier 1925 installation d'un système de relève des gardiens par câble,
- 1932: sirène de brûme,
- 1984 : électrification du feu par groupes électrogènes,
- 1992 : automatisation du feu ,
- 1994 : électrification du feu par groupes électrogènes.