Feu de Patiras, sur l'extrémité Nord de l'île de Patiras en Gironde,


La dernière tour du genre, construite en bois, en Gironde fut installée sur l'îlot de Patiras ; toujours pour répondre aux mêmes questions de rapidité d'exécution et aux éventuels déplacements de l'édifice on utilisa le bois.

Construite en trois mois elle fut couronnée de sa lanterne et allumée le 15 août 1860 ; elle fut exhaussée en 1864 pour satisfaire les revendications des marins locaux qui se plaignaient de sa faible hauteur. Mais un rapport alarmant de l'ingénieur signalait que "l'échafaudage en charpente sur lequel ce feu a été établi est entretenu avec soin et a été l'objet de réparations importantes néanmoins il est en très mauvais état. Les assemblages sont la plupart pourris et ce n'est qu'au moyen de soufflures qu'on est parvenu à le maintenir en état. Il est complètement impossible de le réparer ... et cet état dure depuis 7 ou 8 ans, il a acquis aujourd'hui son développement complet et l'on ne peut avoir l'assurance que dans quelques tempêtes violentes il ne surviendra pas quelque grave avarie ".
En janvier 1877 il récidivait et prévenait le service des phares que le feu était en "
fort mauvais état malgré l'entretien assidu et les grosses réparations dont il a été l'objet et qu'il est devenu impossible de continuer à le consolider. Une reconstruction totale paraît en conséquence indispensable ".

La soumission en ce sens fut présentée dès l'annèe suivante en 1878 et la tour en maçonnerie, achevée en juillet 1879, fut alllumée le 20 juillet.

-15 août 1860 : feu fixe blanc sur un échafaud en charpente de 13m de hauteur à côté de la maison des gardiens construits par Charles entrepreneur,


-15 août 1865 : feu à occultation blanche toutes les 4 secondes sur un nouvel échafaud en charpente de 18m de hauteur érigée à 11m à l'Ouest de la précédente, construite par Effié entrepreneur,


- 20 juillet 1879 : le même feu sur une nouvelle tour carrée en maçonnerie de 22m de hauteur construite par l'entrepreneur Doirat, à 2 690m et au 159° du feu de Trompeloup


- 22 septembre 1891 : renforcement du feu par l'installation d'un feu de premier ordre,

- 15 mai 1902 : incandescence par le pétrole,

- août 1955 : automatisation du feu, la tour est surélevée de 9m de hauteur en 1971,


éteint fin 1992.

Retour liste alphabétique - accueil - situation géographique