PALMYRE

Phare de la Palmyre, sur les dunes de la Palmyre, au Nord de l'embouchure de la Gironde, à 5 milles en dedans de la pointe de la Coubre.

Il est destiné à signaler de nuit le premier alignement, de la passe de la Mauvaise à l'embouchure du fleuve et à parer le banc de la Mauvaise dont le déplacement continu vers le Nord-Est obligea à changer en permanence l'alignement. Pour remplacer le phare de Pontaillac devenu inutile car situé hors de l'alignement on renonce à construire en pierres en prévisions des déplacements ultérieurs de la passe et de l'éventuel déplacement du bâtiment. Une telle considération avait déjà commandé l'exécution en bois de la tour de Pontaillac. La Commission des phares se décide en 1868 pour une construction métallique disposée selon un système imaginé par l'ingénieur Lecointre de la Compagnie des Forges et Chantiers de la Méditerranée. Le chemin d'accès est ouvert en mai 1869 dans une zone désertique et les fondations en béton sont coulées fin septembre. Les monteurs de la Compagnie arrivent sur les lieux le premier décembre et commencent l'assemblage des différents éléments ; ils occupent alors la maison des gardiens construite en briques aux abords immédiats du phare. Le feu est allumé dix mois plus tard seulement.

* premier septembre 1870 : feu fixe alternativement rouge et vert pendant des intervalles de 20 secondes sur une tour circulaire métallique soutenue par trois jambes de force de 30m de hauteur (voir phare du Richard)
* 1881 : feu électrifié.
Éteint le 16 décembre 1895 quand le phare de la Coubre est allumé ; détruit par les Allemands en septembre 1944.

En 1932 un nouveau chenal est creusé et demande un alignement à terre au 090° allumé le 6 août 1932 porté par deux supports en charpente de bois à deux kilomètres plus au Sud et séparées de 2000 mètres l'un de l'autre. Puis, après guerre, les deux feux sont portés par des charpentes métalliques. En 1960 le feu postérieur est placé sur la nouvelle tour qui porte aussi le radar de surveillance. Le pylone métallique inutilisé est détruit en août 1963. En septembre 1964 le feu antérieur est déplacé à 250 mètres plus à l'Est sur un pylone blanc de 22 mètres de hauteur.
Un nouveau chenal, qui franchit le banc du Matelier, est dragué à 12,80m sur 300m de largeur. Il est mis en service en novembre 1979. L'ancien chenal à 090° est fermé à cette date et le feu antérieur de l'alignement lumineux est éteint pour être replacé sur un duc d'Albe placé en Gironde.
* feu directionnel isophase