" Le feu de Morsalines et celui du fort de la Hougue ont été placés de manière à ce que vus l'un par l'autre ils indiquent la limite septentrionale du chenal par lequel les grands bâtiments doivent entrer dans la rade ," 1836.


*premier septembre 1836 : feu fixe blanc sur une tourelle carrée et corps de logis sur le fort,


* 25 août 1904 : nouveau feu fixe blanc automatique, détruit en 1944,

* 1955 : feu blanc 2 occultations sur un pylone métallique de 7m de hauteur,