feux de port,


feu de la grande jetée ou jetée de l'Ouest ;


* mai 1787 : le premier feu à éclat français illumine l'extrémité de la jetée. Le procédé a été imaginé par les sieurs Lemoyne et Descroizilles, deux notables locaux. Un horloger de la ville nommé Mulotin se chargea de réaliser la machine de rotation. Après trois années d'effort et d'essais infructueux ils parvinrent à présenter l'appareil complet fort judicieux en parfait état de marche. Dorénavant on disposait d'un système fiable pour faire varier l'aspect du faisceau lumineux.
*octobre 1834 : feu fixe allumé toute la nuit, un second feu allumé 2heurers30 avant la pleine mer et un troisième feu allumé 2heures avant la pleine mer. Trop complexe le système est abandonné l'année suivante pour un feu à éclats,
* premier novembre 1837 :"le fanal à éclipse de la jetée Ouest du port de Dieppe sera supprimé et remplacé par un fanal à feu fixe établi au sommet d'une tourelle récemment établie sur ladite jetée à 35m de son extrémité. le feu fixe ne sera allumé qu'autant qu'il y aura 10 pieds d'eau dans la passe du port."
*15 janvier 1865 : feu fixe blanc transporté à 8m de l'extrémité de la nouvelle jetée,
* 27 août1915 : feu blanc et vert à occultation toutes les 4 secondes sur une tourelle métalliqiue peinte en blanc de 13,10m de hauteur;


feu de la jetée de l'Est


*premier octobre 1834 : 3 feux de marée superposés installés sur un mât de signaux à 10m de l'extrémité de la jetée,


* 15 août 1903 ; feu fixe rouge sur une tourelle métallique peinte en blanc de 8,30m de hauteur,


* 11 décembre 1913 : feu fixe rouge sur la tourelle métallique déplacée après les travaux de prolongement de la jetée