Phare de Contis,

 


20 décembre 1863 : feu de premier ordre à éclats blancs toutes les 30 secondes sur une tour cylindrique et corps de logis en maçonnerie de 38m de hauteur.

Construite par Bascaris entrepreneur selon les plans de l'ingénieur Ritter et sous la direction de l'ingénieur Pairier mais résiliation de l'entreprise acceptée par D.M. du 11 mai 1863. La construction est des plus économique : les moéllons sont des pierres ferrugineuses du pays, la garluche , et l'escalier intérieur en fonte est réalisé par la fonderie parisienne Rigollet. L'appareil réalisé par la maison parisienne Lepaute en 1833 est celui du phare de Biarritz démonté et remplacé,


* 13 novembre 1907 : incandescence par le pétrole,


* 1928 : feu à 4 éclats blancs toutes les 25 secondes,


Le sommet de la tour est détruit le 21 août 1944 à 15 heures par les Allemands, rallumé en 1949 avec les mêmes caractéristiques,


* 1999 : automatisation.