ANCIEN PHARE
BERCK-1950

 

le phare de Berck fut bâti en 1836 sur la pointe du Haut-Banc sur un terrain appartenant au Sieur Bailly alors propriétaire de la parcelle; ce dernier donna verbalement au conducteur Lens, chargé des travaux, l'assurance que l'Administration pouvait exécuter en toute confiance cette tour et qu'il ne réclamerait rien en échange de cet usage. On se contenta alors de cette promesse verbale mais en 1850 le nouveau propriétaire ne l'entendit pas de cette oreille et exigea une indemnité. Le service maritime local lui proposa une somme de 180 francs mais il refusa et réclama 1000 francs pour ce terrain. Cette demande fut jugée exorbitante et pour finir il fallut avoir recours à la voie d'expropriation. En juillet 1854 les jurés devant procéder à l'évaluation de l'indemnité étaient convoqués et décidaient que la somme de 500 francs correspondait à la réelle valeur des terres.

* 1835 : réverbère suspendu à une potence en bois,


*premier janvier 1836 : tour cylindrique de m sur corps de logis. L'hospice construit en avant du phare gène la visibilité. Le Service des phares est contraint de construire une tour plus élevée sur l'autre pignon du bâtiment car le feu est occulté par le grand hôpital de l'Assistance publique construit à proximité et en façade sur la mer.


*15 septembre 1868 : feu à éclats toutes les 5 secondes sur une tour cylindrique de 25m.


* 23 avril 1906 : nouveau brûleur et renforcement du feu.

Détruit en 1944, la tour est reconstruite en 1950-1951 d'après les plans de Tourry, architecte en chef des bâtiments de France et sous la conduite de l'ingénieur. Allumé en août 1951 (mêmes caractéristiques). D'une hauteur de 38,60 le fût a été entièrement réalisé en béton précontraint. Cette réalisation qui a constitué la première application de cette technique revêtait un caractère expérimental.

Dès 1954 apparaissent les premières fissures et suitements.