Feux du port d'Audierne, premier alignement au 345°, tourelles construites par l'entrepreneur Baptiste HENRY de Lorient,

 

feu antérieur ou feu de Raoulic

sur l'extrémité de la jetée construite à la pointe du Raoulic,


*15 avril 1856 : feu fixe rouge sur une tourelle cylindrique en maçonnerie de
9,20m de hauteur,


* 15 novembre 1931 : électrification du feu,


feu à 2 occultations toutes les 12 secondes, secteurs blanc et vert.

 

feu postérieur, ou feu des Capucins,

près du jardin des Capucins à 1100m au 345° du précédent,


*15 avril 1856 : feu fixe sur une tourelle cylindrique en maçonnerie de 9,50m de hauteur.

Éteint en décembre 1887.


Second alignement au 006° était déjà matérialisé par deux amers pyramidaux en maçonnerie de moëllons remplacés par deux phares au mêmes emplacements,

feu antérieur ou feu de Trescadec,

 


* premier décembre 1887 : feu directionnel vert sur une tourelle cylindrique en maçonnerie de 9,50m de hauteur.

 

Il s'agit de l'ancienne tourelle des Capucins démontée puis remontée à cet endroit, sur la route de la corniche vers Sainte-Évette et toujours visible aujourd'hui.

 


* 15 novembre 1931 : électrification du feu,


Éteint par avis du 19 février 1972,

 

feu postérieur ou feu de Kergadec,

à 367m en arrière,


* premier décembre 1887 : feu directionnel rouge dans une cabane en tôle sur un sôcle en pierre de taille,
*12 décembre 1902 : la cabane est remplacée par une tourelle en maçonnerie de 15m de hauteur,
* 15 novembre 1931 : électrification du feu,
détruit en 1944 par les troupes allemandes,
* 21 novembre 1950 : feu directionnel scintillant, secteurs blanc, rouge et vert au sommet d'une tour octogonale en béton construite par l'entreprise Urcun d'Audierne.

 

Feu de Pors Poulhan, en baie d'Audierne,


* premier juin 1927 : feu fixe rouge, au sommet d'une cabane carrée en maçonnerie de 3m de hauteur,


* feu scintillant rouge,